Etre rappelé

Vous souhaitez être rappelé ?

Remplissez ce formulaire et notre équipe vous rappellera aux horaires de votre choix. (Les champs signalés par un astérisque* sont obligatoires)

Civilité*

  • Madame
  • Monsieur
!Veuillez selectionner une valeur
!Veuillez remplir ce champs
!Veuillez remplir ce champs
!Format de numéro du téléphone incorrect
!Adresse email incorrect

Jours de votre choix

  • mardi19

  • mercredi20

  • jeudi21

  • vendredi22

  • lundi25

Plage horaire

  • 08h - 10h
  • 10h - 12h
  • 12h - 14h
  • 14h - 16h
  • 16h - 18h

Votre demande a bien été prise en compte.

Etre rappelé

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent

Focus sur les métiers du développement web

Formez-vous au développement front-end, d'applications mobiles...

Vous voulez créer et gérer des logiciels, des applications ou des sites Internet ? Devenez développeur...


Trois choix s’offrent à vous à 
L’École Multimédia grâce à ses formations en alternance sur 12 mois : développeur multimédia, développeur front-end ou encore développeur d’applications mobiles. Les entreprises ont besoin aujourd’hui de plusieurs développeurs. La révolution numérique a pris tellement d’ampleur qu’en France, on ne recherche pas moins de 60 000 à 100 000 développeurs. 

=> Le métier de développeur multimédia


Le développeur multimédia maîtrise les langages et les méthodes de programmation propres à Internet. Il  est capable de programmer et d’intégrer un site web, et des applications mobiles hybrides. Le développeur multimédia a un double rôle : assembler et fusionner des fichiers différents comme du texte, des sons et des images. Il décide la façon dont les écrans vont se succéder et le mode de navigation de l’utilisateur. 
Selon le rapport annuel de Stack Overflow, le revenu moyen annuel des développeurs en France est de 41 764 euros.

Les pré-requis
: niveau bac+2/3 IUT/SRC, DUT/BTS Informatique… ou expérience professionnelle significative.
Les débouchés : développeur front-end, développeur back-end, webmaster technique ou intégrateur HTML5

12 mois pour être un pro du code


La formation se déroule sur une période d'un an, comprenant 630 heures de formation (16 semaines, lundi au vendredi). L'alternant(e) apprend à maîtriser les langages et les méthodes de programmation propres à Internet. Les cours dispensés, lui permettront d'intégrer et de programmer un site web (multi-supports) et des applications mobiles hybrides. À l'issue de la formation, l'apprenant(e) aura à réaliser un cahier de spécifications techniques. Ses projets individuels et collectifs seront présentés à un jury de professionnels lors de sa soutenance.

Les matières enseignées
Intégration • Programmation front-end • Programmation back-end • CMS • Culture multimédia • Introduction à l'UX design • Anglais

Prochaine rentrée le 20 février 2017
> Découvrir notre formation. Cette formation est également accessible en formation post-bac, ou continue.

=> Le métier de développeur front-end 


Le développeur front-end programme l’interface des sites Internet en fonction du cahier des charges de son client et des impératifs liés à l’accessibilité et à la comptabilité entre les navigateurs. Le développeur front-end transmet ensuite son travail au développeur back-end avec qui il travaille en duo dans le cadre de développement.
Il maîtrise ainsi parfaitement les langages informatiques : HTML, Java script, PHP, CSS et connait par cœur les méthodes d’intégration d’un site Internet. Il est aussi capable de mettre en place et de gérer un site web à l’aide d’un CMS moderne. 
La rémunération du développeur Front-End peut évoluer en fonction des langages utilisés. Le développeur Front-End qui ne maîtrise que le HTML5 peut toucher jusqu’à 25.000 € par an, celui qui a d’autres compétences comme Javascript/Framework pourra toucher jusqu’à 35 000  € par an.  

Les pré-requis :
Etudiant de niveau bac+1 issus d’un DUT/BTS Informatique ou avoir des connaissances en HTML5/CSS3 – Quelques notions en photoshop. 
Les débouchés : développeur front-end, développeur back-end, concepteur, design UX. 

12 mois pour développer le sens esthétique d’un site


La formation va se dérouler sur un an, dont 455 heures de formation (3 semaines en entreprise et 1 semaine en centre de formation par mois). L'alternant(e) apprend à maîtriser les langages et les méthodes d’intégration d’un site web et la gestion au quotidien d’un site de contenu.  

Les matières enseignées : 
Chaîne graphique • Intégration • Programmation front-end • Gestion de contenu • Introduction à l’ux design • Culture & méthodologie

Découvrir notre formation
 

=> Le métier de développeur d’applications mobiles


Le développeur d’applications mobiles conçoit la réalisation technique et le développement informatique d’applications pour mobiles, smartphones et tablettes. Il peut créer de toutes pièces l’application, faire l’adaptation d’un site-web sur mobiles ou tablettes, et optimiser des applications déjà existantes. Il est aussi chargé de trouver des solutions et des méthodes adaptées à l’univers du mobile.  Le développeur d’applications doit maîtriser le langage informatique (HTML, W3C, JavaScript, CSS3...).
Le salaire du développeur mobile pourra toucher en début de carrière entre 35 000 et 38 000 € tandis qu’un développeur mobile plus expérimenté pourra toucher entre 52.000 à 60.000 € par an.

Les pré-requis :
Un dossier de candidature à valider et un entretien de sélection. Passionné par la programmation web (HTML, JavaScript) et un langage orienté objet. 
Les débouchés : développeur applications mobiles, développeur front-end Web app, développeur Web mobiles.

12 mois pour créer des applications mobiles


La formation se déroule sur un an, dont 455 heures de formation (3 semaines en entreprise et 1 semaine en centre de formation par mois). L'alternant(e) apprend à concevoir et prototyper des applications mobiles, maîtriser le développement d’applications sur différentes plateformes et natives Android. Enfin, savoir développer un hébergement temps-réel adapté au mobile.  À l'issue de la formation, l'apprenant(e) devra réaliser deux applications mobiles complètes dans les conditions réelles. 

Les matières enseignées : 
Culture mobile •Conception mobile • Développement d’application mobile hybride • Le langage Java pour Android • Développement d’application mobile native android • Hébergement haute performance • Méthodologie

Découvrir notre formation
 



Jean-Marie Cléry, référent développeur front-end : " Le développeur ne va pas seulement créer un site Internet."


Jean-Marie Cléry, référent de la formation en alternance de développeur front-end à L’École Multimédia, vous éclaire dans le choix de ces trois formations.


Pourquoi est-ce pertinent de faire le métier de développeur web ? 

Il y a beaucoup d’employabilités en France, tout comme à l’internationale, pour les développeurs. C’est un domaine où les débouchés sont multiples. On recherche encore des développeurs pour construire des applications, des sites Internet et des expériences interactives. La raison pour laquelle c’est aussi intéressant de faire ce métier, c’est qu’il y a énormément de choix. On peut très bien s’orienter plus tard dans le développement d’applications mobiles, tout comme on peut s’orienter vers la création de jeux vidéos. Les possibilités sont multiples,  il ne faut pas se faire à l’idée que le développeur va seulement créer un site Internet. 

Comment cette formation peut ouvrir des portes dans le développement au delà du web ? 
A l’époque les objectifs n’étaient pas multiples comme aujourd’hui. Soit on apprenait les technologies web pour faire des sites Internet, soit on s’orientait vers une carrière de développeur back-end pour créer la partie serveur, avec les technologies comme PHP. C’était les deux seuls débouchés possibles pour les personnes qui apprenaient les langages web. Aujourd’hui les technologies web HTML, CSS, JavaScript, PHP permettent de faire de nombreux projets comme la création de jeux vidéo, des expériences interactives en 2D et 3D, des applications mobiles, des applications web hybrides. En ce moment, il y a un nouveau moyen de créer c’est le "progressive webapp". Il permet la création des expériences web qui sont accessibles sur le mobile […] comme par exemple le fait de pouvoir rajouter une notification, le fait de rajouter l’application à son accueil. On peut vraiment faire beaucoup de choses avec les technologies. Pour moi, le web a encore un bel avenir devant lui.

Comment choisir entre les trois formations ? Quelles caractéristiques les différencient ? 
Les formations de développeur multimédia, front-end et d'applications mobiles sont complémentaires. Pour pouvoir tout maîtriser, il faut connaitre les bases du code à savoir HTML, CSS et JavaScript. La formation de développeur front-end pose les bases des différents langages, dans l’idée de vraiment les pratiquer à fond et faire déjà des applications web qui sont autonomes dans le navigateur.
La formation développeur multimédia, va venir compléter l’approche avec le développement back-end et permettre aux candidats de priser une technologie côté serveur et de créer l’intégralité d'un site Internet. Le développement front-end, c’est ce que l’utilisateur voit, mais il faut également une partie serveur pour que l’utilisateur puisse aussi sauvegarder des informations de données. Créer la gestion des données en développement back-end  sera plus abordée dans la formation de développeur multimédia.
La formation de développeur application mobiles, est un complément à celle de développeur front-end et multimédia. Elle permet d’utiliser les technologies qui ont été vues pour faire des applications mobiles. On va utiliser les connaissances du candidat pour lui permettre de créer des applications qui marchent sur téléphone mais avec les technologies qu'il connait déjà. Beaucoup d'étudiants en développement multimédia font ensuite notre mastère de développeur applications mobiles.  C’est la suite logique pour les personnes qui souhaitent acquérir de multiples compétences. 

La formation en alternance est-elle la mieux adaptée pour les futurs développeurs ? 
L’avantage  de l’alternance c'est de pouvoir avoir un pied dans le monde du travail. La mise en situation permet de mieux comprendre les enjeux et les problématiques du métier. De notre côté, notre rôle en tant que formateur c’est de les pousser à apprendre de nouvelles choses, pour qu’il puisse s’améliorer eux-mêmes continuellement. 

Découvrez également l'interview de Thierry Tranchina, référent de la filière informatique multimédia 



Retour sur formation...

Portraits croisés d'anciens étudiants 


portrait anciens étudiants développeur web

Valentin Henry et Alexandre Hachim, deux anciens étudiants de L’École Multimédia sont devenus développeur après leurs formations. L’un chez Cheerz, un site Internet de tirage photos et l’autre chez Smart&Geek, une agence digitale. Si Valentin a toujours eu une passion pour le code depuis son plus jeune âge, Alexandre l’a découvert par hasard dès son entrée à L’École Multimédia. 

Valentin, 25 ans, a pris goût au code et n’a pas hésité à pousser les portes de L’École Multimédia pour venir faire notre formation post-bac de développeur multimédia en trois ans : « On nous apprend à la fois le front-end et le back-end, on a une bonne approche […] Le multimédia fait appel à tous types de développements. » Alexandre, 21 ans, n’était pas destiné à faire du développement : « Vu mon parcours professionnel, la directrice des études, Pascale Neveu, m’a proposé de faire du développement pendant une semaine. Finalement j’ai continué, ça m’a vraiment plu. ».
Après sa formation, Valentin a quant à lui trouver un poste de développeur front-end chez Cheerz. Son rôle, mêler le code à l’esthétisme : « Je travaille pour le site, je dois améliorer continuellement le site et l’interface, l’expérience utilisateur à travers le code. ». Pour sa part, Alexandre a fait un an en alternance chez Smart&Geek et s’est fait embauché dans l’agence par la suite « Je suis développeur web et je fais aussi des prototypes sur HTC Vive pour la VR, réalité virtuelle. ».
Nos deux anciens étudiants ont la même vision du métier : « Il faut être autodidacte et rigoureux » et utilisent d’ailleurs les mêmes langages : « Javascript, PHP, HTML, CSS… ». Valentin a été recruté par Cheerz, grâce à sa connaissance de l’outil AngularJS. Alexandre de son côté, « n’aurait jamais été capable de faire un site de A à Z sans cette formation. ». Et quand on leur demande où ils se voient dans cinq ans, ils sont incapables d’y répondre, être développeur, c’est un peu ça ! Valentin et Alexandre ne se préoccupent pas du lendemain et préfèrent vivre au jour le jour. 

Le métier de développeur en chiffres

  •  95,07 % des développeurs dans le monde sont des hommes 
  • 4,36 % sont développeurs Front-End 
  • 2,45 % sont développeur mobiles 
  • 10,11% sont des développeurs Back-End
  • 58,47% sont autodidactes 
  • 44,78% sont assez satisfait de leurs emplois 
  • 64,20% codent plusieurs fois par jours 

Source : *StackOverflow