fbpx
L'École Multimédia | Formations digitales à la portée de tous

Manon Oger

En route pour le mastère Développeur full stack big data

Manon Oger, étudiante en Développement Multimédia, a passé son jury et présenté son projet de fin d’année. Elle intègre le Mastère Développeur Full Stack Big data à la rentrée 2023.

Peux-tu nous rappeler ce qu’était le brief du projet ?

Manon : L’entreprise BitChest spécialisée dans la vente et l’achat de cryptomonnaie nous a demandé de réaliser sa plateforme. Elle devait comporter une partie administrateur pour gérer les clients avec la possibilité de les supprimer ou les modifier. Elle devait également comporter une interface client avec les noms et les cours des crypto monnaies, un formulaire de connexion, une session client avec données personnelles, portefeuille, avec possibilité d’acheter et de vendre des cryptomonnaies.

Comment y as-tu répondu ?

Manon : Les cryptomonnaies, c’est un monde que je ne maîtrise pas du tout. Quand j’ai vu le brief, j’ai un peu paniqué. Je me suis donc renseignée sur le sujet, leur fonctionnement, leur plus-value… J’ai commencé par développer la base de données. J’ai fait le front-end pour la partie visuelle pour pouvoir ensuite introduire mes données avec le back-end. Je trouvais ça plus simple d’avoir le « front », donc l’interface visuelle, avant le « back » pour juste avoir à insérer les informations et ne pas faire le « back » sans savoir où mettre les informations.

Tu as apprécié l’exercice ?

Manon : Oui, ça m’a plu car j’ai appris beaucoup de choses, notamment sur les cryptomonnaies. C’était un travail individuel, cela permet de mettre en œuvre tout ce qu’on a appris dans l’année. Et en un mois, on a eu 2 semaines complètes avec les professeurs, c’est appréciable car ils étaient à l’écoute et disponibles pour pouvoir nous aider. Si on avait des petits bugs et d’autres, ils prenaient le temps de nous expliquer.

Comment s'est passé le jury ?

Manon : Ça s’est bien passé, le jury était bienveillant. Ce n’était pas un jury qui essayait de nous démonter et de nous déstabiliser donc c’était agréable. J’ai eu des remarques positives sur le fait que j’ai montré l’étape de conception des wireframes. En termes de design, le jury m’a dit que c’était aéré et lisible. Points négatifs : un bug sur l’affichage du solde achat et vente de l’utilisateur et des petites incohérences dans mes calculs.

Tu étais à l’aise ?

Manon : Avec les profs de l’école, je suis à l’aise car je les connais. Avec des jurys extérieurs à l’école, je stresse beaucoup avant. Mais une fois que je commence à parler, ça va mieux. Je suis les slides et je me concentre juste sur ce que j’ai à dire, je ne tiens pas compte des jurys.

Quel bilan tires-tu de ton année ?

Manon : Le rythme d’alternance, 3 semaines en entreprise, cela permet d’avoir un vrai suivi. Même si d’un mois à l’autre, on peut oublier certaines notions apprises en cours, il faut se remettre à niveau mais on s’entraide beaucoup, il y a de la solidarité. Sur le contenu de la formation, je suis satisfaite.

Pourquoi tu as choisi le Mastère Développement full stack Big data ?

Manon : Je ne voulais pas m’arrêter après un BAC+4. Sur le marché du travail, ce n’est pas tellement valorisé. Avec un BAC+5, je pense être mieux armée. Avant d’intégrer L’École Multimédia, j’ai étudié le langage Python, ça m’a vraiment plu. Le mastère enseigne ce langage et j’ai très envie de me perfectionner. Puis le Big data, c’est un domaine d’avenir, cela va être intéressant à explorer.

La vie de l'école

L’École Multimedia au salon Your Future

Un rendez-vous important pour les futurs bacheliers

Certification Qualiopi

L’École Multimédia a obtenu la Certification Qualiopi